Attakus Quête De L'oiseau Du Temps Statue Pelisse Monochrome Loisel Le Tendre 199 Ex

Voici une pièce que les amateurs de bande dessinée vont apprécier, puisqu’il s’agit de Pelisse, personnage clé de la série culte de Loisel et Le Tendre, La quête de l’oiseau du temps.





Petit rappel : La quête de l’oiseau du temps conte les aventures de Pelisse, fille de la sorcière Mara, partant à la recherche de l’oiseau du temps. Ce dernier a le pouvoir de bloquer le temps, ce qui laisse toute latitude à la mère de Pelisse pour parvenir à effectuer une incantation destinée à maintenir prisonnier Ramor, le dieu maudit, qui est sur le point de se libérer de sa conque, et de semer la terreur dans le monde d’Akbar.
Avec cette pièce, Attakus a frappé fort, à la fois par la taille et par la qualité de la sculpture.



Produite par la société française Attakus, à qui il aura fallu pas moins de quatre longues années entre le début du projet et la concrétisation de celui-ci, cette statue est sans aucun doute l’une de ses plus belles réussites. La version présentée est la monochrome, avec une teinte plus sombre que la polychrome. La peau de Pelisse est couleur ivoire.

Pelisse est entièrement en résine peinte à la main, et elle mesure plus de 75 cm de haut.
La pose est simple mais suffisante : debout, jambes croisées, un bras devant elle, tenant son inséparable animal de compagnie, le Fourreux, qu'elle regarde tendrement. On notera le souci du détail qui va jusqu’aux ongles des mains.



Le Fourreux est lui aussi en résine, hormis sa queue, faite d’une tige en métal, permettant une ligne courbe et non fragilisée, ce qui évitera bien des sueurs froides lors du transport de ce proder (produit dérivé).



La chevelure de Pelisse est tout simplement extraordinaire. Le degré de détails, l’entremêlement des mèches, la sinuosité des cheveux, on peut imaginer le casse-tête que cela a dû représenter ! Rien que cette partie de la statue a dû demander des mois et des mois d’effort, et d’inventivité, pour assurer la solidité et la qualité visuelle.


Par ailleurs, la robe de Pelisse est entièrement, et réellement, en tissu. La ceinture, quant à elle, est en cuir, et la boucle en résine. Son autre main étreint le fouet ardent de sa mère, que Bragon lui avait offert. Le fouet est véritablement en cuir tressé, se terminant avec deux lanières au bout.




Pelisse a des formes, et quelles formes ! Son corset révèle une poitrine généreuse et sensuelle, comme dans la bande dessinée, et qui est ici en 3D bien sûr. Sa pose laisse voir le galbe de ses jambes d’amazone, révélant un peu plus que ses charmes, si vous n’aviez pas déjà succombé plus haut.



Oui, je sais ce que vous vous demandez...
Est-ce que les sculpteurs ont poussé le vice jusqu'à reproduire les détails sous la jupe ? Disons que la statue est TRÈS détaillée et qu’à l’époque où se déroule l’histoire de la Quête, il n’y avait pas de culotte Mais si vous voulez vraiment voir l’intimité de Pelisse, il vous faudra l’acheter.

Afin de faire descendre la température, sachez que ses bottes ont également eu droit à une sculpture léchée, et qui malgré la texture de la résine donne un effet saisissant.
Pour finir, on parlera également du support qui met en valeur Pelisse. Il s'agit d’un rocher sur lequel la nature aurait repris ses droits, et qui s’accorde harmonieusement au reste.



Cette statue est prioritairement destinée à un public averti, en partie à cause de son prix d’origine (1350 €) et un tout petit tirage (199 exemplaires), mais quelle pièce… !

Greg





Commentaires