X Plus Jason And The Argonauts 7 Skeleton Warriors Ray Harryhausen Statues


Un grand magicien du cinéma fantastique vient de nous quitter.
Monsieur Ray Harryhausen était l’un des plus célèbres créateurs d’effets spéciaux.
Harryhausen a eu la chance de rencontrer Willis O’Brien, pionnier du stop-motion et célèbre créateur du tout premier King Kong au cinéma (1933), et a eu l'honneur de travailler avec lui. C'est ainsi que démarra sa fantastique carrière.




Sa contribution au fantastique et les vocations qu’il aura initié touchent des gens comme George Lucas, James Cameron, Guillermo Del Toro, Tim Burton, et bien sûr, Steven Spielberg. D'ailleurs, nombreux sont ceux qui lui ont fait honneur.
Notons par exemple cette armée de squelettes à la fin d’Evil Dead 3, qui est un hommage appuyé au grand Ray !
Il ne faut pas oublier que sans ce technicien de talent, nous n’aurions peut-être pas eu la saga Star Wars, Alien ou Avatar.
Harryhausen fût d’ailleurs consultant sur Jurassic Park. Les progrès de la technologie faisant de ce film culte le chef d’œuvre que l’on sait, il marqua toutefois un changement radical dans les effets spéciaux, et paradoxalement, signa la fin d’une époque, l'époque d'Harryhausen justement.


L’animation image par image (ou dynamation) était bel et bien finie, du moins, c'est ce que l'on aurait pu croire, jusqu’à ce que des artisans comme ceux des Studios Aardman (Wallace & Gromit) ou encore Henry Selick (Nightmare Before Christmas, Coraline) nous prouvent que non : ce cinéma n’était pas encore mort !

Les créatures et autres icônes créées des mains de Monsieur Harryhausen sont nombreuses et variées. Notons la Gorgone du Choc des Titans (Desmond Davis, 1981), le Cyclop du Septième voyage de Sinbad ou encore le Gorille de Monsieur Joe (Ernest B. Schoedsack, 1949) pour n’en citer que quelques exemples marquants.


On vous présentera aujourd’hui un petit coffret regroupant une collection de sept squelettes, inspirés directement du film Jason et les Argonautes (Don Chaffey, 1956), dont la scène la plus marquante est bien évidement celle du combat opposant Jason et ses compagnons à cette terrible armée de squelettes !


Distribuée par la société X-Plus en 2001, la boîte que l'on vous fait découvrir contient la réplique des sept squelettes, chacun dans une position différente, et accompagné d’une lance, d’une épée  ou d’un bouclier, voire les deux.

Les personnages et les accessoires sont entièrement en résine, donc fragiles à manipuler.
La hauteur moyenne d’un squelette debout est d’environ 8 cm.
Ceux brandissant épée ou lance atteignent les 13 cm.



Petits donc, mais très bien détaillés, et surtout, ces squelettes ont le même aspect que dans le film.
Les boucliers, par exemple, arborent chacun une gravure différente, empruntée à la mythologie grecque ou aux créatures légendaires.






Un petit ensemble fort sympathique et rappelant les charmes de ce cinéma, qui, loin d’être mort, étonne encore. Jason et les Argonautes apparaît d’ailleurs sur la liste du BFI (British Film Institute) des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans. Si vos enfants ne l’ont pas vu, il faudra remédier à cela.

Sachez enfin que pour animer cette courte séquence de combat entre acteurs réels et squelettes, il aura fallu à Monsieur Ray Harryhausen plus de quatre mois de travail, pour une durée finale de… trois minutes à l’écran. Mais ces trois minutes resteront à la postérité, et continueront de créer des vocations, génération après génération.




Julie & Greg
(Photos & texte)

Commentaires